Accéder au contenu principal

Star wars episode VII : The force awakens (2015) - J. J. Abrams


Bien que j'apprécie assez les premiers films des années soixante-dix et quatre-vingts, je n'avais pas l'intention d'aller voir ce nouveau Star wars, la faute à la deuxième trilogie que je trouve très faible et à l'attitude de George Lucas et ses multiples volte-face concernant  sa façon de gérer l'univers qu'il a lui même créé. Mais à plusieurs reprises, j'ai été invité à aller voir celui-ci et je n'ai pas été déçu, même si plusieurs fois, j'ai eu l'impression de voir un remake déguisé du premier film tant les ressorts scénaristiques sont similaires.

J. J. Abrams a donc réussi là où George Lucas lui-même avait échoué, c'est-à-dire à donner une suite enthousiasmante aux films d'origine. On voyage à travers l'espace, d'une planète à une autre, le scénario est vivant, rebondissant, la caméra virevolte au sein d'une sympathique 3D et Harrison Ford ne cache pas le plaisir qu'il a à reprendre son rôle de Han Solo. Ce qui est aussi plaisant est la filiation familiale qui se poursuit mais chut.

Avec The force awakens, qui se veut le premier long métrage d'une nouvelle trilogie, J. J. Abrams ringardise et enterre définitivement ce qui est appelé la prélogie (The phantom menace, Attack of the clones et Revenge of the Sith). Mieux, la photo est parfaitement raccord avec les films originaux alors que George Lucas avait cherché par des traficotages numériques hasardeux à les aligner avec sa prélogie, entraînant la colère de beaucoup de ses fans.

Avec The force awakens, me voilà réconcilié avec Star Wars.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

.

Moonraker (1955) - Ian Fleming

"Les deux "calibre 38" grondèrent simultanément. Le bruit des détonations se répercuta plusieurs fois entre les murs de la pièce souterraine, puis tout retomba dans le silence. James Bond regarda la fumée provenant des deux extrémités de la salle se faire aspirer par le ventilateur installé au centre. Il fit basculer le barillet de son Colt Detective Special et attendit, le canon pointé en terre, tandis que l'instructeur franchissait les vingt pas qui les séparaient, dans la pénombre du stand. L'inspecteur avait un large sourire. - Je ne peux pas y croire, fit Bond, mais j'ai bien l'impression que je vous ai eu, cette fois. L'instructeur arriva près de lui. - Vous m'avez en effet envoyé à l'hôpital, mais vous, vous êtes mort, commandant, dit-il."
Dès 1953, Ian Fleming a méthodiquement livré chaque année à son éditeur un nouvel ouvrage mettant en scène James Bond 007, le personnage qu'il a créé. Dans sa vie, l'auteur luttait contre l&…

Vertige (2011) - Franck Thilliez

J'ai découvert Franck Thilliez il y a quelques années avec La chambre des morts, polar que j'avais apprécié lire. Plus tard, j'ai lu Train d'enfer pour ange rouge, thriller plutôt bien construit qui plonge le lecteur dans un univers qui se montre de plus en plus effrayant. J'ai achevé la lecture de Vertige récemment, son avant dernier livre qui me fait dire que l'auteur s'est amélioré entre ses premières œuvres et celle-ci ; Avec toujours ce goût pour les descriptions de scènes et situations morbides.
Jonathan Touvier se réveille au fond d'une grotte glacée. Il est attaché au poignet par une chaîne qui restreint considérablement son champs de déplacement. Il y a son chien aussi, endormi et qui ne tardera pas à sortir du sommeil dans lequel il a été plongé. Deux autres hommes aussi se réveillent dans le même lieu : Farid, qui lui est enchaîné à la cheville et Michel, libre de ses mouvements mais qui a un masque de fer fixé autour de la tête. Par une let…