Accéder au contenu principal

Balade au château d'Olhain

La façade du château

Le Nord-Pas-de-Calais n'est pas une région composée uniquement de friches minières, de terrils, de gens parlant ch'ti et portés sur la bouteille. Je l'ai toujours dit, Bienvenue chez les ch'tis en a donné une image complètement fausse et dégradante. Quelles qu'aient été les intentions de Dany Boon (et assurément, elles n'étaient pas mauvaises), le Nord-Pas-de-Calais est beaucoup plus riche que ces clichés honteux que la télé poubelle a encore illustré récemment avec son programme de tv réalité "Les ch'tis à Ibiza". Comme n'importe quelle région, il a son histoire, sa géographie, son patrimoine et qui sont plus riches et intéressants que les stéréotypes ici évoqués.

Le donjon
C'est ce que je souhaite un peu illustrer par cet article après une visite du château d'Olhain édifié vers 1200 et qui se trouve à Fresnicourt-le-Dolmen dans le pays de l'Artois. Pas de terrils en vue et la jeune femme qui nous accueille ne parle pas ch'ti et n'est pas imbibée d'alcool. Non, un grand sourire, elle nous explique rapidement 2-3 petites choses, nous prête le livret d'accompagnement et nous pouvons nous balader à notre guise dans la petite forteresse.

Bien sûr, il est loin d'être l'unique château moyenâgeux de France mais si l'on en croit la brochure "Toujours entouré d'eaux vives ainsi que sa "baille" ou "Basse-Cour", OLHAIN avec son pont-levis, une tour de guet, le donjon, la chapelle, reste un authentique et rare exemple de "Château fort" des plaines de l'Europe du Nord". Il est d'ailleurs inscrit à l'inventaire des Monuments historiques depuis 1989.

Et puis, quand on visite ce genre de lieu, on ne peut s'empêcher de penser qu'on rencontre l'Histoire, que des hommes s'y sont battus et que les murs sont encore chargés de l'âme des morts. Pour s'en persuader, la brochure nous apprend : "En 1641, le château, occupé par les Espagnols, fut investi par surprise par un détachement de la garnison française d'Arras qui massacra tout ce qui s'y trouvait en armes".

Pour terminer, quand le soleil se couche, le château se prête à de jolies photos.







 


Texte : @Gaspard01 (Twitter)
Photos : @JustmeFanny (Twitter) et @Gaspard01 (Twitter)
Page Facebook photos de @JustmeFanny ICI

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

.

Moonraker (1955) - Ian Fleming

"Les deux "calibre 38" grondèrent simultanément. Le bruit des détonations se répercuta plusieurs fois entre les murs de la pièce souterraine, puis tout retomba dans le silence. James Bond regarda la fumée provenant des deux extrémités de la salle se faire aspirer par le ventilateur installé au centre. Il fit basculer le barillet de son Colt Detective Special et attendit, le canon pointé en terre, tandis que l'instructeur franchissait les vingt pas qui les séparaient, dans la pénombre du stand. L'inspecteur avait un large sourire. - Je ne peux pas y croire, fit Bond, mais j'ai bien l'impression que je vous ai eu, cette fois. L'instructeur arriva près de lui. - Vous m'avez en effet envoyé à l'hôpital, mais vous, vous êtes mort, commandant, dit-il."
Dès 1953, Ian Fleming a méthodiquement livré chaque année à son éditeur un nouvel ouvrage mettant en scène James Bond 007, le personnage qu'il a créé. Dans sa vie, l'auteur luttait contre l&…

Vertige (2011) - Franck Thilliez

J'ai découvert Franck Thilliez il y a quelques années avec La chambre des morts, polar que j'avais apprécié lire. Plus tard, j'ai lu Train d'enfer pour ange rouge, thriller plutôt bien construit qui plonge le lecteur dans un univers qui se montre de plus en plus effrayant. J'ai achevé la lecture de Vertige récemment, son avant dernier livre qui me fait dire que l'auteur s'est amélioré entre ses premières œuvres et celle-ci ; Avec toujours ce goût pour les descriptions de scènes et situations morbides.
Jonathan Touvier se réveille au fond d'une grotte glacée. Il est attaché au poignet par une chaîne qui restreint considérablement son champs de déplacement. Il y a son chien aussi, endormi et qui ne tardera pas à sortir du sommeil dans lequel il a été plongé. Deux autres hommes aussi se réveillent dans le même lieu : Farid, qui lui est enchaîné à la cheville et Michel, libre de ses mouvements mais qui a un masque de fer fixé autour de la tête. Par une let…