Accéder au contenu principal

Mad Max Beyond Thunderdome (1985) - George Miller & George Ogilvie

En début de film, Max (Mel Gibson) se fait voler son moyen de locomotion (un chariot tiré par des chameaux) et tous ses biens par un aviateur. Dépité, il arrive à pieds à Bartertown (la ville du troc) dirigée par Entity (Tina Turner) où un semblant de civilisation semble renaître. Il espère mettre la main sur le voleur et son chariot. Les circonstances l'amènent à passer un marché avec Entity qui veut se débarrasser de Master Blaster, un duo formé d'un colosse dont le visage est caché par un masque en métal et un nain constamment juché sur ses épaules (le corps et l'esprit) et qui produit l'énergie alimentant la ville à partir de méthane issu du lisier de porcs dans les souterrains de la ville. Max doit affronter Master Blaster pour que son chariot lui soit rendu.

Extrême violence et poursuites en véhicules motorisés, tout ce qui faisait le "sel" des deux premiers volets, ont ici complètement disparu. Rapidement, Max se retrouve au sein d'une communauté d'enfants et d'adolescents qui attendent le Capitaine Walker, une icône prophétique qu'ils se sont créée, comme un messie qui les emportera vers un monde meilleur. Tout cela est très ennuyeux et surtout parfaitement idiot.

Ce n'est que dans les dernières minutes que ce troisième Mad Max se met à bouger un peu, où l'unique (l'unique !) poursuite apparaît, sans qu'aucune rage ou folie ne s'y exprime cependant. Quelle tristesse...

We don't need another hero chante Tina Turner en guise de chanson de générique. Cela ne l'empêchera pas d'interpréter dix ans plus tard un titre pour un autre héros. Suivez mon regard...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vertige (2011) - Franck Thilliez

J'ai découvert Franck Thilliez il y a quelques années avec La chambre des morts, polar que j'avais apprécié lire. Plus tard, j'ai lu Train d'enfer pour ange rouge, thriller plutôt bien construit qui plonge le lecteur dans un univers qui se montre de plus en plus effrayant. J'ai achevé la lecture de Vertige récemment, son avant dernier livre qui me fait dire que l'auteur s'est amélioré entre ses premières œuvres et celle-ci ; Avec toujours ce goût pour les descriptions de scènes et situations morbides.
Jonathan Touvier se réveille au fond d'une grotte glacée. Il est attaché au poignet par une chaîne qui restreint considérablement son champs de déplacement. Il y a son chien aussi, endormi et qui ne tardera pas à sortir du sommeil dans lequel il a été plongé. Deux autres hommes aussi se réveillent dans le même lieu : Farid, qui lui est enchaîné à la cheville et Michel, libre de ses mouvements mais qui a un masque de fer fixé autour de la tête. Par une let…

Lone wolf (2006) - Linwood Barclay

"Ce mardi-là, pendant que nous déjeunons, Trixie Snelling semble préoccupée. Pour tuer le temps, elle me raconte qu'elle écume les boutiques de déguisements afin de se procurer une arête osseuse frontale et satisfaire un client qui aime être dominé par une Klingon.
- Dans la série Star Trek, il y avait bien ces deux nanas klingon et ce chauve qui était le commandant ? me demande Trixie, qui sait que je suis une sorte d'autorité en matière de science-fiction.
- Ouais. Lursa et B'Etor Duras Deux sœurs humanoïdes. Elles essayaient d'éliminer le chancelier Gowron du Haut Conseil klingon.
Je marque une pause avant d'ajouter :
- Elles aimaient le cuir et les décolletés pigeonnants.
- De ce côté-là, ça va, rétorque-t-elle avec un petit mouvement de tête qui m'indique que mes connaissances approfondies ne l'impressionnent pas.
Parfois, je me demande pourquoi le cerveau rejette des informations importantes pour ne retenir que des bêtises."

C'est une plongée …

.