Accéder au contenu principal

Deux mois de blog, les statistiques

Aujourd'hui, ça fait deux mois que j'ai ouvert ce blog et comme le mois dernier, c'est le moment de faire un petit bilan et de le partager.

Depuis l'ouverture, le blog totalise 915 pages vues et rien que pour le 2ème mois 517. Le premier mois n'en comptait que 355. 520+355, ça ne fait pas 912 mais je ne m'explique pas cette différence.

Par pays, la France reste toujours en tête avec 611 pages vues. Les Etats-Unis suivent avec un nombre de 126 visites puis la Belgique atteint la 3ème place avec un petit 32. Je suis étonné de voir que le Japon en totalise 7. Comme les statistiques ne montrent que les 10 premiers pays, on ne voit pas que j'ai eu aussi un italien, un algérien, deux de l'Estonie, deux sénégalais, un russe, deux guadeloupéens, un mauricien, un réunionnais, un autrichien et enfin, un du Maroc. Les visites s'internationalisent ! (rires)


Pour les sites d'origine, http://www.google.fr/ est largement en tête avec 167 visiteurs venant du moteur de recherche, suivi de http://www.jamesbond-fr.com/ (67) puis http://www.facebook.com/ (41). Parmi les recherches faites dans le moteur de recherche Google qui ont amené l'internaute sur mon blog, il y a cette amusante "Tribu de singes en colère".

Concernant les articles lus, voici le top 3:


Number 2 : A Ciel Ouvert dans la cité des électriciens à Bruay-la-Buissière avec 48 pages vues. Il continue à être régulièrement vu.

Number 1: Mon 11 septembre 2001 avec........................................ 227 pages vues!

Mon article sur le 11 septembre connait donc un succès inattendu et a largement pris la tête. Ce qui est étonnant, c'est que je l'ai mis en ligne le 9 septembre 2011 et qu'il a connu pendant près d'une semaine un taux de visites dans la moyenne des autres puis il a décollé à partir du 18 septembre et continue encore aujourd'hui d'être en tête des articles vus quotidiennement. Ainsi, le 21 septembre, jour où j'ai eu le plus de visites depuis le début, les 61 étaient en quasi totalité pour cet article.


En revanche, petite déception pour les scores de Blacksad - Tome 4 : L'Enfer, Le Silence (seulement 14), Adele (un petit 21) et Nevermind - Nirvana - 20 ans plus tard (15). Mais ces deux derniers étant récents, j'espère que leur nombre de pages vues va augmenter encore.

Voilà pour les statistiques de ce mois et merci de continuer à visiter mon blog.


Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

.

Moonraker (1955) - Ian Fleming

"Les deux "calibre 38" grondèrent simultanément. Le bruit des détonations se répercuta plusieurs fois entre les murs de la pièce souterraine, puis tout retomba dans le silence. James Bond regarda la fumée provenant des deux extrémités de la salle se faire aspirer par le ventilateur installé au centre. Il fit basculer le barillet de son Colt Detective Special et attendit, le canon pointé en terre, tandis que l'instructeur franchissait les vingt pas qui les séparaient, dans la pénombre du stand. L'inspecteur avait un large sourire. - Je ne peux pas y croire, fit Bond, mais j'ai bien l'impression que je vous ai eu, cette fois. L'instructeur arriva près de lui. - Vous m'avez en effet envoyé à l'hôpital, mais vous, vous êtes mort, commandant, dit-il."
Dès 1953, Ian Fleming a méthodiquement livré chaque année à son éditeur un nouvel ouvrage mettant en scène James Bond 007, le personnage qu'il a créé. Dans sa vie, l'auteur luttait contre l&…

Vertige (2011) - Franck Thilliez

J'ai découvert Franck Thilliez il y a quelques années avec La chambre des morts, polar que j'avais apprécié lire. Plus tard, j'ai lu Train d'enfer pour ange rouge, thriller plutôt bien construit qui plonge le lecteur dans un univers qui se montre de plus en plus effrayant. J'ai achevé la lecture de Vertige récemment, son avant dernier livre qui me fait dire que l'auteur s'est amélioré entre ses premières œuvres et celle-ci ; Avec toujours ce goût pour les descriptions de scènes et situations morbides.
Jonathan Touvier se réveille au fond d'une grotte glacée. Il est attaché au poignet par une chaîne qui restreint considérablement son champs de déplacement. Il y a son chien aussi, endormi et qui ne tardera pas à sortir du sommeil dans lequel il a été plongé. Deux autres hommes aussi se réveillent dans le même lieu : Farid, qui lui est enchaîné à la cheville et Michel, libre de ses mouvements mais qui a un masque de fer fixé autour de la tête. Par une let…