Accéder au contenu principal

A Ciel Ouvert dans la cité des électriciens à Bruay-la-Buissière


Béthune est cette année la capitale régionale de la culture du Nord-Pas-de-Calais. Pour cet été, la Communauté d'Agglomération d'Artois Comm a initié "A Ciel Ouvert", un parcours artistique sur six villes pour mettre en valeur des sites remarquables du territoire. Parmi eux, le plus étonnant est certainement la cité des électriciens, cité minière de Bruay-la-Buissière. Pour l'occasion,des artistes de la région aidés par le collectif marseillais "Les Pas Perdus" ont transformé une partie de la cité en "Promenade du Jardin des Souhaits bricolés".

En quoi cela consiste cette promenade ?

Accueilli par un "Quand la plaisanterie devient forme" à l'entrée de la ruelle, le visiteur est invité à traverser des jardins et intérieurs de maisons transformés en une réalité alternative où le loufoque partage l'absurde. Passé l'étonnement, on peut commencer à apprécier l'endroit jusqu'à pouvoir se dire que ça pourrait être un lieu de vie existant à la fois intrigant et agréable : salons, chambres, cuisines, potagers et autres composent l'environnement que l'on suit à travers un parcours labyrinthique délimité par un nombre impressionnant de palettes en bois et le long duquel sont exposées les œuvres. Du palais des cheminées idéales en passant par la salle des tuyaux, du terril potager à la piste de danse pour martiens, l'art contemporain détourne les objets du quotidien pour créer un monde plus poétique souvent en adéquation avec le lieu et son passé.

En ressortant, on pourra se rendre compte qu'il y a encore des résidents dans les maisons non loin de cette exposition mettant en valeur l’habitat minier, donnant l'impression étrange que l'on vient un peu d'entrer chez eux...

Texte : @gaspard01 (Twitter) et @JustmeFanny (Twitter)
Photos : @JustmeFanny (Twitter)

Les Feux de l'Igloo

Le Palais des Cheminées Idéales
La Fontaine aux Boulets
















Le Terril Potager

La Maison au Courant
La Maison au Courant
Les Trois p'tits Corons
Le Palais des Cheminées Idéales

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vertige (2011) - Franck Thilliez

J'ai découvert Franck Thilliez il y a quelques années avec La chambre des morts, polar que j'avais apprécié lire. Plus tard, j'ai lu Train d'enfer pour ange rouge, thriller plutôt bien construit qui plonge le lecteur dans un univers qui se montre de plus en plus effrayant. J'ai achevé la lecture de Vertige récemment, son avant dernier livre qui me fait dire que l'auteur s'est amélioré entre ses premières œuvres et celle-ci ; Avec toujours ce goût pour les descriptions de scènes et situations morbides.
Jonathan Touvier se réveille au fond d'une grotte glacée. Il est attaché au poignet par une chaîne qui restreint considérablement son champs de déplacement. Il y a son chien aussi, endormi et qui ne tardera pas à sortir du sommeil dans lequel il a été plongé. Deux autres hommes aussi se réveillent dans le même lieu : Farid, qui lui est enchaîné à la cheville et Michel, libre de ses mouvements mais qui a un masque de fer fixé autour de la tête. Par une let…

.

Lone wolf (2006) - Linwood Barclay

"Ce mardi-là, pendant que nous déjeunons, Trixie Snelling semble préoccupée. Pour tuer le temps, elle me raconte qu'elle écume les boutiques de déguisements afin de se procurer une arête osseuse frontale et satisfaire un client qui aime être dominé par une Klingon.
- Dans la série Star Trek, il y avait bien ces deux nanas klingon et ce chauve qui était le commandant ? me demande Trixie, qui sait que je suis une sorte d'autorité en matière de science-fiction.
- Ouais. Lursa et B'Etor Duras Deux sœurs humanoïdes. Elles essayaient d'éliminer le chancelier Gowron du Haut Conseil klingon.
Je marque une pause avant d'ajouter :
- Elles aimaient le cuir et les décolletés pigeonnants.
- De ce côté-là, ça va, rétorque-t-elle avec un petit mouvement de tête qui m'indique que mes connaissances approfondies ne l'impressionnent pas.
Parfois, je me demande pourquoi le cerveau rejette des informations importantes pour ne retenir que des bêtises."

C'est une plongée …