Accéder au contenu principal

Contes de la peur et de l'angoisse - Guy de Maupassant

Voilà quelque temps que ce livre attirait mon regard chaque fois que je m'arrêtais devant la bibliothèque. Parce qu'on ne peut pas uniquement lire des romans d'espionnage et des thrillers, j'ai eu envie de changer le genre de mes lectures et c'est ainsi que j'ai ouvert ce recueil qui regroupe quarante sept nouvelles de Guy de Maupassant.

Rapidement, le lecteur peut se rendre compte que les éléments effrayants relèvent le plus souvent de la folie d'un individu que d'un quelconque surnaturel. Un coup d’œil à la biographie de l'auteur permet d'apprendre qu'à cause de la syphilis, son état physique et mental n'avait cessé de se détériorer. Je vois donc la plupart de ses nouvelles comme étant le résultat de sa folie.

 C'est sur la terrasse d'une location de vacances, en côte flamande de la Belgique et le soleil au beau fixe que j'ai lu la majeure partie de ces Contes de la peur et de l'angoisse. L'idéal aurait été de les lire sur la côte normande, Maupassant situant la majorité de ses histoires en Normandie. Un autre coup d’œil à sa biographie permet d'apprendre qu'effectivement, l'auteur y est né et y a passé plusieurs années de sa vie.

Le mode de narration est généralement le même : une personne s'adresse à un groupe à qui elle fait part d'un événement surprenant qui lui a été rapporté ou qu'elle a elle-même vécu. Il y a souvent beaucoup de solitude aussi dans la plupart des êtres que l'auteur décrit. Ce fut en tout cas à maintes reprises mon ressenti. L'une des nouvelles s'intitule d'ailleurs Solitude et la plus significative de cet isolement omniprésent est certainement L'auberge où deux guides de haute montagne restent tout l'hiver dans une auberge coupée du monde à cause de la neige. Ensuite, le plus jeune se retrouvera seul...

Le recueil contient également la première version de l'un de ses plus célèbres textes, Le Horla. J'ignorais jusqu'à présent qu'il en existât plusieurs. Il est aussi possible de lire Lettre d'un fou qui serait déjà un Horla avant l'heure.

Une fois le livre fini, il ressort de ces contes une impression générale d'étrangeté et d'avoir parcouru un univers où les protagonistes sont devenus fous. Chez Maupassant, les aspects fantastiques et surnaturels n'apparaissent pas extérieurs à eux mais bien comme étant le produit d'une schizophrénie s'étant soudainement réveillée. La dernière nouvelle, la plus longue, Le docteur Héraclius Gloss est à ce sujet édifiante. Quoi qu'il en soit, l'auteur reste ambigu et mystérieux quant à l'interprétation à donner à ses écrits... s'il y en a une.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vertige (2011) - Franck Thilliez

J'ai découvert Franck Thilliez il y a quelques années avec La chambre des morts, polar que j'avais apprécié lire. Plus tard, j'ai lu Train d'enfer pour ange rouge, thriller plutôt bien construit qui plonge le lecteur dans un univers qui se montre de plus en plus effrayant. J'ai achevé la lecture de Vertige récemment, son avant dernier livre qui me fait dire que l'auteur s'est amélioré entre ses premières œuvres et celle-ci ; Avec toujours ce goût pour les descriptions de scènes et situations morbides.
Jonathan Touvier se réveille au fond d'une grotte glacée. Il est attaché au poignet par une chaîne qui restreint considérablement son champs de déplacement. Il y a son chien aussi, endormi et qui ne tardera pas à sortir du sommeil dans lequel il a été plongé. Deux autres hommes aussi se réveillent dans le même lieu : Farid, qui lui est enchaîné à la cheville et Michel, libre de ses mouvements mais qui a un masque de fer fixé autour de la tête. Par une let…

Lone wolf (2006) - Linwood Barclay

"Ce mardi-là, pendant que nous déjeunons, Trixie Snelling semble préoccupée. Pour tuer le temps, elle me raconte qu'elle écume les boutiques de déguisements afin de se procurer une arête osseuse frontale et satisfaire un client qui aime être dominé par une Klingon.
- Dans la série Star Trek, il y avait bien ces deux nanas klingon et ce chauve qui était le commandant ? me demande Trixie, qui sait que je suis une sorte d'autorité en matière de science-fiction.
- Ouais. Lursa et B'Etor Duras Deux sœurs humanoïdes. Elles essayaient d'éliminer le chancelier Gowron du Haut Conseil klingon.
Je marque une pause avant d'ajouter :
- Elles aimaient le cuir et les décolletés pigeonnants.
- De ce côté-là, ça va, rétorque-t-elle avec un petit mouvement de tête qui m'indique que mes connaissances approfondies ne l'impressionnent pas.
Parfois, je me demande pourquoi le cerveau rejette des informations importantes pour ne retenir que des bêtises."

C'est une plongée …

.