Accéder au contenu principal

Wrath of the Titans (2012) - Jonathan Liebesman

Oubliez Homère et L'Iliade, Hésiode et la Théogonie, Hollywood s'occupe de vous narrer à leur façon la mythologie grecque. Persée, le fils de Zeus, a décidé de vivre comme n'importe quel être humain. Simple pêcheur, il élève son fils Hélios. Cependant, dans le monde des dieux, Hadès, Arès et Cronos ont réussi à capturer Zeus, affaibli par le manque de dévotion des hommes et à l'enfermer dans les enfers. Persée se voit donc contraint de quitter son existence paisible pour sauver l'humanité avec l'aide d'Andromède, Agénor et Héphaïstos.

Wrath of the Titans est la suite de Clash of the Titans où déjà Sam Worthington, Liam Neeson et Ralph Fiennes interprétaient Persée, Zeus et Hadès. Le premier film avait été une déception, tant au niveau de l'histoire que de la 3D. J'en avais touché quelques mots dans mon article La 3D dans son salonn. Sa suite, pour peu qu'on ne soit pas tatillon quant au respect des récits de la mythologie de la Grèce antique, est nettement plus amusante.

Les scénaristes ont imaginé une succession de scènes où les personnages ont à affronter divers dangers avant de passer à l'étape suivante. Le résultat donne un film dont la progression de l'histoire est semblable à celle d'un jeu vidéo de type jeu de rôle. Ce n'est pas déplaisant même si on aurait aimé un peu plus d'ambitions, l'ensemble se contentant d'être simplement une série B formatée au rythme rapide allant directement à l'essentiel de son action. Ainsi,et c'est le plus gros reproche qu'on peut faire, les personnages manquent de caractérisation, ce qui était déjà le cas pour Clash of the Titans.

En revanche, on peut rapidement s'apercevoir que la 3D est autrement plus réussie que celle du 1er opus qui avait été transformé dans ce format à la dernière minute afin de profiter de l'engouement qu'il y avait eu pour Avatar. Les progrès dans ce domaine sont indéniables et certains passages sont réellement étonnants. Il s'agit là de son atout majeur. Ainsi, les différents monstres ont plus de charisme et de réalité que ceux du film précédent. On assiste également à un passage à l'intérieur d'un labyrinthe assez immergeant grâce au format tridimensionnel.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vertige (2011) - Franck Thilliez

J'ai découvert Franck Thilliez il y a quelques années avec La chambre des morts, polar que j'avais apprécié lire. Plus tard, j'ai lu Train d'enfer pour ange rouge, thriller plutôt bien construit qui plonge le lecteur dans un univers qui se montre de plus en plus effrayant. J'ai achevé la lecture de Vertige récemment, son avant dernier livre qui me fait dire que l'auteur s'est amélioré entre ses premières œuvres et celle-ci ; Avec toujours ce goût pour les descriptions de scènes et situations morbides.
Jonathan Touvier se réveille au fond d'une grotte glacée. Il est attaché au poignet par une chaîne qui restreint considérablement son champs de déplacement. Il y a son chien aussi, endormi et qui ne tardera pas à sortir du sommeil dans lequel il a été plongé. Deux autres hommes aussi se réveillent dans le même lieu : Farid, qui lui est enchaîné à la cheville et Michel, libre de ses mouvements mais qui a un masque de fer fixé autour de la tête. Par une let…

Lone wolf (2006) - Linwood Barclay

"Ce mardi-là, pendant que nous déjeunons, Trixie Snelling semble préoccupée. Pour tuer le temps, elle me raconte qu'elle écume les boutiques de déguisements afin de se procurer une arête osseuse frontale et satisfaire un client qui aime être dominé par une Klingon.
- Dans la série Star Trek, il y avait bien ces deux nanas klingon et ce chauve qui était le commandant ? me demande Trixie, qui sait que je suis une sorte d'autorité en matière de science-fiction.
- Ouais. Lursa et B'Etor Duras Deux sœurs humanoïdes. Elles essayaient d'éliminer le chancelier Gowron du Haut Conseil klingon.
Je marque une pause avant d'ajouter :
- Elles aimaient le cuir et les décolletés pigeonnants.
- De ce côté-là, ça va, rétorque-t-elle avec un petit mouvement de tête qui m'indique que mes connaissances approfondies ne l'impressionnent pas.
Parfois, je me demande pourquoi le cerveau rejette des informations importantes pour ne retenir que des bêtises."

C'est une plongée …

.