Accéder au contenu principal

Walking dead - 19. Ézéchiel

Ce que j'écrivais à propos du précédent album se confirme. Les morts vivants sont de plus en plus secondaires, à tel point qu'ici, ils n'interviennent quasiment pas. L'histoire se concentre surtout sur les relations plus ou moins tendues entre les trois communautés de survivants, celles de Rick, Negan et Ézéchiel ainsi que sur les rapports entre différents personnages.

Negan débarque avec quelques hommes dans la communauté de Rick pour faire son ravitaillement et l'ambiance dégénère parce que Rick leur tend un piège qui échoue. L'intervention surprise d’Ézéchiel les sauve in extremis. Andrea, la sniper, en aura cependant pris plein la tronche.

A la dernière page, il est clair que la guerre entre Negan et les autres est déclarée.

La vulgarité de Negan, placée en dessous de la ceinture, m'a plutôt amusé. Il y avait bien précédemment, parfois, des grossièretés, mais Negan tient le pompon. Il semble donc que les largesses que peuvent se permettre les comics soient moins restrictives que pour les séries américaines. De tels propos ne sont jamais entendus dans une série outre-Atlantique.

J'ignore si l'adaptation télévisuelle est arrivée à ce point de l'histoire (je l'ai vite abandonnée au bout de quelques épisodes). D'après ce que j'ai pu lire, il semble que des libertés assez importantes ont été prises, notamment en ce qui concerne les aspects les plus trashs de la bande dessinée, et les relations entre les protagonistes semblent avoir été simplifiées.

J'approche tranquillement les derniers volumes sortis mais je sais que Walking dead n'est pas encore achevé. J'espère que Robert Kirkman et Charlie Adlard ne bâcleront pas leur fin car jusqu'ici, j'ai toujours apprécié ces comics.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

.

Moonraker (1955) - Ian Fleming

"Les deux "calibre 38" grondèrent simultanément. Le bruit des détonations se répercuta plusieurs fois entre les murs de la pièce souterraine, puis tout retomba dans le silence. James Bond regarda la fumée provenant des deux extrémités de la salle se faire aspirer par le ventilateur installé au centre. Il fit basculer le barillet de son Colt Detective Special et attendit, le canon pointé en terre, tandis que l'instructeur franchissait les vingt pas qui les séparaient, dans la pénombre du stand. L'inspecteur avait un large sourire. - Je ne peux pas y croire, fit Bond, mais j'ai bien l'impression que je vous ai eu, cette fois. L'instructeur arriva près de lui. - Vous m'avez en effet envoyé à l'hôpital, mais vous, vous êtes mort, commandant, dit-il."
Dès 1953, Ian Fleming a méthodiquement livré chaque année à son éditeur un nouvel ouvrage mettant en scène James Bond 007, le personnage qu'il a créé. Dans sa vie, l'auteur luttait contre l&…

Vertige (2011) - Franck Thilliez

J'ai découvert Franck Thilliez il y a quelques années avec La chambre des morts, polar que j'avais apprécié lire. Plus tard, j'ai lu Train d'enfer pour ange rouge, thriller plutôt bien construit qui plonge le lecteur dans un univers qui se montre de plus en plus effrayant. J'ai achevé la lecture de Vertige récemment, son avant dernier livre qui me fait dire que l'auteur s'est amélioré entre ses premières œuvres et celle-ci ; Avec toujours ce goût pour les descriptions de scènes et situations morbides.
Jonathan Touvier se réveille au fond d'une grotte glacée. Il est attaché au poignet par une chaîne qui restreint considérablement son champs de déplacement. Il y a son chien aussi, endormi et qui ne tardera pas à sortir du sommeil dans lequel il a été plongé. Deux autres hommes aussi se réveillent dans le même lieu : Farid, qui lui est enchaîné à la cheville et Michel, libre de ses mouvements mais qui a un masque de fer fixé autour de la tête. Par une let…