Accéder au contenu principal

La maison de Gaspard a un an d'existence...

... Et quelques jours. En effet, j'aurais du rédiger cet article le 25 juillet dernier mais pour cause d'exil dans les montagnes de Savoie, je n'ai pu l'écrire. Bon, en guise d'exil, j'étais surtout en vacances dans une résidence hôtelière à flanc de montagne au dessus de Saint-Jean-de-Maurienne et en dessous de Fontcouverte-la-Toussuire. Je n'avais pas mon ordinateur, pas pris d'option wifi, je me suis contenté de quelques messages sur twitter avec mon smartphone. De plus, j'avais autre chose à admirer qu'un écran de pc : Les Alpes de Savoie, les Alpes de Savoie et les Alpes de Savoie ainsi qu'une escapade en Isère par le col de la croix de fer et une autre à Susa en Italie.

Donc normalement, c'est le moment des statistiques mensuelles. J'ai pris soin de noter le minimum le 25 juillet. 1302 pages vues pour le mois ce qui porte à 15450 le nombre total de pages vues sur l'année.

Les 10 messages les plus lus sont : Nevermind - Nirvana -20 ans plus tard (3586), Mon 11 septembre 2001 (2507), Le Touquet - British Week : week-end James Bond des 8 et 9 octobre 2011 (491), La guerre des boutons (1962) - Yves Robert (358), A cause d'elles (2011) - Alain Souchon (267), Blacksad - Tome 4 : L'Enfer, Le Silence (219), Small soldiers (1998) - Joe Dante (205), Soldier blue (1970) - Ralph Nelson (192), Live and let die (1954) Ian Fleming (187), Casino Royale (1953) - Ian Fleming (176).

Un an d'existence, c'est un peu l'heure du bilan. Je dois bien reconnaître que le nombre de lecteurs ne casse pas la baraque. 15540 pages vues, on est loin de l'affluence d'un départ de juillettistes un jour classé rouge par Bison Futé. Ceci dit, je suis parti le 14 juillet, c'était classé rouge, il n'y avait pas foule sur l'autoroute. Et sur mon lieu de villégiature, on n'était pas bousculé par les touristes. Il y a toujours eu plus de monde sur les plages de la Côte d'Azur mais c'est la première fois que je vois si peu de vacanciers en été. La crise ?

Ce que je retiens essentiellement de cette année à entretenir ce blog, outre le plaisir de partager quelques écrits, c'est d'avoir pu échanger des mails avec Jacques Layani, l'auteur entre autres de On ne lit que deux fois Ian Fleming suite à mon article sur le week-end James Bond où il était présent. J'ai été agréablement surpris de voir un premier commentaire de sa part pour préciser certaines choses concernant sa conférence. Depuis, il a commenté chacun de mes sujets consacrés aux livres de Ian Fleming et discrètement par mail, de façon sympathique, signalé les quelques coquilles que j'ai pu faire. Merci Jacques. Un article sur Goldfinger ne devrait plus tarder, j'ai lu les chapitres qui me restaient en Savoie. Lire Fleming dans les Alpes était agréable même si le roman m'a, cette fois, un peu déçu.

A bientôt.


Commentaires

  1. Amitiés du Lot, Gaspard. Vive Fleming, et vivent les Alpes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute mon amitié également Jacques. Bon séjour dans le Lot. A bientôt.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Vertige (2011) - Franck Thilliez

J'ai découvert Franck Thilliez il y a quelques années avec La chambre des morts, polar que j'avais apprécié lire. Plus tard, j'ai lu Train d'enfer pour ange rouge, thriller plutôt bien construit qui plonge le lecteur dans un univers qui se montre de plus en plus effrayant. J'ai achevé la lecture de Vertige récemment, son avant dernier livre qui me fait dire que l'auteur s'est amélioré entre ses premières œuvres et celle-ci ; Avec toujours ce goût pour les descriptions de scènes et situations morbides.
Jonathan Touvier se réveille au fond d'une grotte glacée. Il est attaché au poignet par une chaîne qui restreint considérablement son champs de déplacement. Il y a son chien aussi, endormi et qui ne tardera pas à sortir du sommeil dans lequel il a été plongé. Deux autres hommes aussi se réveillent dans le même lieu : Farid, qui lui est enchaîné à la cheville et Michel, libre de ses mouvements mais qui a un masque de fer fixé autour de la tête. Par une let…

.

Lone wolf (2006) - Linwood Barclay

"Ce mardi-là, pendant que nous déjeunons, Trixie Snelling semble préoccupée. Pour tuer le temps, elle me raconte qu'elle écume les boutiques de déguisements afin de se procurer une arête osseuse frontale et satisfaire un client qui aime être dominé par une Klingon.
- Dans la série Star Trek, il y avait bien ces deux nanas klingon et ce chauve qui était le commandant ? me demande Trixie, qui sait que je suis une sorte d'autorité en matière de science-fiction.
- Ouais. Lursa et B'Etor Duras Deux sœurs humanoïdes. Elles essayaient d'éliminer le chancelier Gowron du Haut Conseil klingon.
Je marque une pause avant d'ajouter :
- Elles aimaient le cuir et les décolletés pigeonnants.
- De ce côté-là, ça va, rétorque-t-elle avec un petit mouvement de tête qui m'indique que mes connaissances approfondies ne l'impressionnent pas.
Parfois, je me demande pourquoi le cerveau rejette des informations importantes pour ne retenir que des bêtises."

C'est une plongée …