Accéder au contenu principal

Interlude

Bonjour,

Il est fort probable que pendant la dizaine de jours qui suit, il n'y ait aucune publication d'article. En effet, en raison d'un déménagement, ma connexion internet sera coupée dès demain, m'obligeant d'attendre qu'elle soit réactivée dans ma nouvelle maison. Une dizaine de jours, m'a t-on dit. 

Je fais partie désormais de ces gens qui ont fait le choix - et qui en ont eu aussi la possibilité grâce à l'obtention d'offres de prêt de la généreuse banque... Et merci pour les intérêts ! - de devenir propriétaire et ainsi de s'endetter pour presque 20 ans.

Je demande donc à mes visiteurs - surtout mes visiteurs réguliers, je sais que vous êtes quelques uns - de bien vouloir m'excuser pour cette interruption des messages. Cependant, les prochains articles sont déjà plus ou moins à un stade avancé de rédaction. Il s'agit du tome 1 de Under the dome de Stephen King et du roman Dr No de Ian Fleming. Jacques, ne vous inquiétez pas, la lecture de Ian Fleming continue.

Pour patienter, vous pouvez toujours relire mes formidables articles ou regarder la vidéo qui sert d'interlude et qui n'est autre que Love is all interprété par The butterfly band and the grasshopper's feast. Cette vidéo servait régulièrement d'interlude à Antenne 2 dans les années 70 et 80 quand la chaîne rencontrait ce que la speakerine présentait au téléspectateur comme un problème technique. 

En recherchant ce clip, j'ai eu la surprise d'apprendre qu'au chant, on retrouve Ronnie James Dio, chanteur de plusieurs formations de heavy metal dont Black Sabbath.

A bientôt.

Commentaires

  1. tu vas nous manquer quand même

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas mort !

      A part ça, qui est Anonyme ?

      Supprimer
  2. Tiens, mais comment savez-vous donc que je viens vous lire ? Ah, ça alors ! [Rires dans l'assistance].

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais c'est parce que je jette un oeil de temps en temps via mon smartphone ou l'ordinateur du travail !

      Supprimer
  3. Bien sûr. C'était pour rire.
    Bon, votre connexion n'est toujours pas rétablie ? On s'ennuie, sans vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais bien saisi l'humour :)

      On s'ennuie sans moi ? Tant que ça ?

      Et non, ma connexion n'est toujours pas rétablie. Il y a un problème selon Orange dans le réseau, je n'ai plus les termes techniques en tête. Des techniciens interviennent ce matin, j'espère que ça va aller.

      A bientôt.

      Supprimer
  4. J'ai souvent entendu dire que déménager était une catastrophe pour Internet, en ce sens que, chaque fois, être connecté de nouveau demandait un temps fou. Je ne sais pas pourquoi, mais apparemment, c'est vrai. J'espère qu'on va vous tirer d'affaire prochainement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je m'attendais à rencontrer quelques soucis avec internet. Ce qui est agaçant, c'est qu'à chaque fois qu'on a l'assistance technique au téléphone, on a une version différente.

      Enfin, tout semble fonctionner comme il faut maintenant.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

.

Moonraker (1955) - Ian Fleming

"Les deux "calibre 38" grondèrent simultanément. Le bruit des détonations se répercuta plusieurs fois entre les murs de la pièce souterraine, puis tout retomba dans le silence. James Bond regarda la fumée provenant des deux extrémités de la salle se faire aspirer par le ventilateur installé au centre. Il fit basculer le barillet de son Colt Detective Special et attendit, le canon pointé en terre, tandis que l'instructeur franchissait les vingt pas qui les séparaient, dans la pénombre du stand. L'inspecteur avait un large sourire. - Je ne peux pas y croire, fit Bond, mais j'ai bien l'impression que je vous ai eu, cette fois. L'instructeur arriva près de lui. - Vous m'avez en effet envoyé à l'hôpital, mais vous, vous êtes mort, commandant, dit-il."
Dès 1953, Ian Fleming a méthodiquement livré chaque année à son éditeur un nouvel ouvrage mettant en scène James Bond 007, le personnage qu'il a créé. Dans sa vie, l'auteur luttait contre l&…

Vertige (2011) - Franck Thilliez

J'ai découvert Franck Thilliez il y a quelques années avec La chambre des morts, polar que j'avais apprécié lire. Plus tard, j'ai lu Train d'enfer pour ange rouge, thriller plutôt bien construit qui plonge le lecteur dans un univers qui se montre de plus en plus effrayant. J'ai achevé la lecture de Vertige récemment, son avant dernier livre qui me fait dire que l'auteur s'est amélioré entre ses premières œuvres et celle-ci ; Avec toujours ce goût pour les descriptions de scènes et situations morbides.
Jonathan Touvier se réveille au fond d'une grotte glacée. Il est attaché au poignet par une chaîne qui restreint considérablement son champs de déplacement. Il y a son chien aussi, endormi et qui ne tardera pas à sortir du sommeil dans lequel il a été plongé. Deux autres hommes aussi se réveillent dans le même lieu : Farid, qui lui est enchaîné à la cheville et Michel, libre de ses mouvements mais qui a un masque de fer fixé autour de la tête. Par une let…